Guide Complet – Effet Du Sport Sur Le Cerveau

Vous venez de terminer une séance de sport et vous vous sentez super bien, comment cela se fait-il ? Quels mécanismes se sont enclenchés pour ressentir un tel bien-être, pourquoi vous sentez-vous aussi bien dans votre peau et dans votre corps depuis que vous avez commencé une pratique sportive ? LE CERVEAU. Et oui, vous vous en doutiez, mais pratiquer des exercices physiques a une influence et de nombreux bienfaits sur votre cerveau. C’est de cela que nous allons vous parler dans cet article. Oui, je vais évoquer les points essentiels pour vous montrer comment l’exercice physique affecte le cerveau. Que vous faites de la marche, de la musculation… ou un autre sport, cet article vous sera très bénéfique ! Il est important de savoir les bénéfiques que peut rapporter le sport à notre cerveau. Lisez l’article jusqu’au bout ! Il vous intéressera sûrement ! Bonne lecture !

Les études sur les effets du sport sur le cerveau

le sport et le cerveau

De nombreuses recherches ont démontré que pratiquer une activité physique régulièrement améliore la santé de notre cerveau. Des recherches encore plus récentes ont examiné les effets obtenus, selon les différents types d’exercices physiques. Les scientifiques ont étudié ce phénomène à travers cinq formes d’activités physiques : Aérobie, les exercices de résistance, la combinaison entre aérobie et résistance, le Tai-chi et le yoga. Ils ont donc étudié les effets de ces activités physiques sur la capacité cérébrale, la concentration, l’action et tout cela en prenant en compte la durée des séances.

Pour réaliser ces études, les scientifiques ont demandé d’inclure des participants âgés de 50 ans et plus à faire des exercices pendant plus de quatre semaines. Les profils des participants étaient mixtes, mais les études ont exclu les participants qui présentaient des maladies mentales et troubles neurologiques.

Les résultats de cette étude : 

Les activités d’aérobies, d’exercice de résistance et la combinaison aérobie/résistance ont montré des gains de fonctions cognitives lorsque l’intensité de l’exercice était modérée ou difficile. Des gains de fonctions cognitives ont également été trouvés pour ceux qui pratiquaient le tai-chi. Ces gains ont été observés pour des séances de 45 à 60 minutes.

Ces études ont prouvé qu’il était alors possible d’améliorer le cerveau et ses fonctions même pour les personnes âgées de 50 ans et plus qui pratiquent une activité physique régulière. Un résultat incroyable qui permet aux humains de ralentir le vieillissement de leurs cerveaux. Si vous avez moins de 50 ans, il serait encore plus judicieux de commencer dès maintenant à pratiquer une activité physique pour prévenir du vieillissement.

Le sport peut donc nous aider à rester valide plus longtemps en ralentissant notre vieillissement

Il n’est jamais trop tard pour commencer à pratiquer une activité sportive, cependant on ne va pas vous mentir, plus vous commencez tôt mieux de manière régulière, mieux ce sera sur le long terme pour votre cerveau et votre santé en général. Il n’est pas forcément utile de faire du sport pendant de longues séances, la pratique d’activités intenses qui travaillent le cardio et la pratique de renforcement musculaire, sont idéales pour faire du sport de manière plus efficace.

Pour rester en forme il faut donc être actif. Il est vrai qu’à notre époque, la sédentarité a un fort impact sur notre santé physique et mentale. Il est recommandé de bouger activement 30 minutes par jour ou d’atteindre les 10 000 pas par jour pour rester en bonne santé. Malheureusement, la plupart des gens travaillent derrière un ordinateur, vont au travail en voiture et n’atteignent pas cet objectif. Faire ce petit effort tous les jours permettrait cependant de ralentir le vieillissement de notre cerveau et de préserver notre santé en général.

Le cerveau a l’incroyable capacité de se régénérer et de se développer tout long de notre vie, on appelle ce processus : la neurogenèse et le sport contribue grandement à garantir ce développement.

L’effet du sport sur notre cerveau et nos neurones 

Comment le sport agit-il concrètement sur notre cerveau ?

Le flux sanguin :

La pratique du sport a pour effet d’augmenter le flux sanguin, les cellules du cerveau sont alors mieux irriguées et vont se mettre à fonctionner à un niveau plus élevé qu’au repos. Le sport permet de nous rendre plus concentrés et plus vigilant et tout cela grâce à une meilleure irrigation du cerveau.

Plus vous faites régulièrement du sport, plus votre cerveau s’habitue à cette montée du flux sanguin et se déclenche automatiquement de façon plus rapide. Pratiquer un sport de manière régulière peut donc permettre grâce aux améliorations des cellules du cerveau de nous protéger des maladies liées au cerveau comme Alzheimer et Parkinson.

Les endorphines : 

Vous l’avez remarqué, lorsque vous avez terminé une séance de sport, vous vous sentez très bien, très détendu, c’est grâce aux endorphines. Les endorphines sont provoquées grâce à une poussée des neurotransmetteurs. Cela va avoir une action chimique dans notre cerveau qui va nous faire nous sentir bien.

Le sport joue également sur nos humeurs grâce au pic de sérotonine atteint après la séance de sport,  la sérotonine est un neurotransmetteur qui va avoir des effets positifs sur votre état d’esprit et vos humeurs.

L’impact du sport sur la l’hippocampe :

L’hippocampe est une partie de cerveau essentielle dans l’apprentissage et la mémoire. C’est aussi la zone des émotions. Cette partie du cerveau a pour caractéristiques de pouvoir fabriquer des nouvelles cellules. Le sport en augmentant l’oxygène dans le cerveau contribue à ce développement de nouvelles cellules et cela permet de connecter de mieux en mieux les neurones entre eux. Une solution préventive pour éviter la maladie d’Alzheimer par exemple.

L’impact du sport sur l’hypothalamus :

L’hypothalamus est une partie du cerveau qui agit sur la gestion et la régulation de la température du corps. Lorsque vous transpirez lors d’une séance de sport, c’est lui qui va permettre de gérer la chaleur de votre corps.

L’impact du sport sur l’hypophyse :

L’hypophyse est le centre de contrôle qui permet de produire des hormones nécessaires au mouvement. C’est également lui qui gère les hormones de croissance. C’est l’hypophyse qui va permettre de guider le corps, selon ses réserves d’énergie (glycogène), lorsque les réserves sont épuisées après une dépense énergétique importante, l’hypophyse va demander au corps de brûler les graisses pour préserver le peu d’énergie restante.

Le sport a également pour effet d’améliorer notre sommeil, élément important dans le maintien d’un cerveau en bonne santé. Le sport permet également d’accroître la créativité. Cela, ne vous est-il jamais arrivé, d’aller prendre l’air et en marchant un peu, et de trouver une idée ou la solution à un problème ? Des chercheurs de l’université de Stanford ont découvert que la marche peut augmenter la créativité de 60 %, une astuce non-négligeable pour améliorer son quotidien !

Le sport comme antidépresseur :

La France est un des pays où on consomme le plus d’antidépresseurs et si vous êtes concernés par cette maladie ce qui suit devrait vous intéresser.

Le sport permet de surmonter la dépression et les recherches ont montré que le sport était plus efficace que les antidépresseurs. Une bonne nouvelle pour enfin se débarrasser de ces médicaments qui sont mauvais pour la santé en entraînant des effets secondaires néfastes.

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, l’activité physique stimule notre cerveau et développe des hormones du bien-être, il contrôle également les neurotransmetteurs associés à la gestion des humeurs : la sérotonine, les endorphines, mais également la dopamine. Des expériences scientifiques testées sur des souris ont prouvé qu’une bonne forme physique avec des muscles développés permettait de mieux métaboliser la kynurénine, une substance chimique du stress.

Il a également été démontré le lien entre sédentarité et dépression, les personnes qui restent assises plus de sept heures par jour ont un risque de dépression de presque 50 % plus élevé que les personnes qui restent assises moins de quatre heures par jour.

Vous l’aurez compris, le sport est un formidable moyen de prévenir de la dépression et de la soigner !

Le sport comme anti-stress !

Grâce à la libération d’endorphine et de dopamine qui sont des molécules naturelles du bien-être, on observe une réelle décontraction après une séance de sport. L’activité physique est donc un moyen efficace de lutter contre le stress sur le court terme comme sur le long terme. L’activité physique représentant lui-même un léger stress, les personnes qui pratiquent une activité sportive habituent leur cerveau à cette tension. Des chercheurs de l’Université de l’Arizona ont montré que ces personnes sécrétaient donc moins d’adrénaline (hormone du stress) que les personnes sédentaires.

Des pratiques comme le yoga ou encore la natation permettent également de se détendre tout en sollicitant les muscles de façon assez intense. La pratique du yoga ou du Tai-chi par exemple permettent aussi de relier le mental au physique, il ne s’agit pas seulement de pratiquer une activité purement physique mais également de travailler son mental par la même occasion, ce qui permet un réel épanouissement et un véritable bien-être.

Le sport peut être appréhendé comme un moyen de se défouler, de se vider la tête, comme une sorte de méditation en se concentrant sur l’effort permettant d’oublier pendant un instant les soucis et le stress du quotidien. La pratique d’une activité physique va faire baisser le niveau de cortisol, hormone néfaste, déclenchée par le stress. Vous l’aurez compris, le sport est donc bon pour notre santé mentale et notre bien-être.

Petit récapitulatif des effets du sport sur notre cerveau :

  • Le sport est un formidable moyen de préserver la santé de son cerveau. Il permet aussi de développer de nouvelles cellules et améliore les fonctions cognitives.
  • Il n’est jamais trop tard pour commencer le sport, il faut être régulier et fuir la sédentarité.
  • Le sport aide à la libération d’hormones de croissance et d’hormones du bien-être, il agit sur nos humeurs, notre santé mentale et a des effets plus efficaces que les antidépresseurs.
  • Les études ont prouvé que des personnes pratiquant une activité physique régulière avaient moins de risque de souffrir de dépression.

Comment stimuler correctement son cerveau grâce au sport ?

Connaître la théorie, c’est bien, mais mettre en pratique dans la vie quotidienne, c’est encore mieux. Maintenant que nous vous avons convaincu des bienfaits du sport sur le cerveau, il est temps de passer à l’action !

Utiliser la tête et les jambes :

5 astuces pour muscler votre cerveau et accroître votre bien-être grâce au sport : 

  • Variez les activités physiques, pratiquez le cardio et sports d’endurance comme la natation et variez avec du renforcement musculaire, la musculation présentent de nombreux bénéfices pour la santé.
  • Soyez régulier ! Il est important d’être régulier sinon les effets sur votre santé seront quasi-inexistants, 2 à 3 fois par semaine sont idéaux, vous devez trouver votre sport, le sport que vous aimez pour rester motivé et ne pas voir l’activité physique comme une contrainte.
  • Quel est le meilleur moment pour faire du sport ? Il est préférable dans faire soit le matin ou dans la journée, évitez de pratiquer une activité sportive trop tard dans la journée, cela pourrait perturber votre sommeil.
  • N’hésitez pas à faire du sport avant vos rendez-vous et événements importants, cela vous aidera à mieux gérer votre stress.
  • Vous n’avez pas le temps/le budget pour pratiquer une activité physique pour le moment ? Pratiquez la marche rapide, adoptez de nouvelles habitudes : marcher pour aller au travail, garez-vous plus loin, prenez les escaliers, programmez une ballade le dimanche. Des recherches ont montré que la marche rapide pratiquée pendant 45 minutes, trois fois par semaine permettait d’augmenter le volume de l’hippocampe. Vous n’avez donc plus d’excuses, même marcher donne de bons résultats sur votre cerveau.
  • Comme nous vous l’avons expliqué le sport permet l’apparition de nouveaux neurones, ces jeunes neurones ont besoin d’être stimulé davantage pour survivre dans notre cerveau. Apprendre de nouvelles choses dans la vie en général par le biais d’une activité intellectuelle : lecture, apprentissage d’une activité permettent d’effectuer les connexions et de développer ces nouveaux neurones.

Lire : comment progresser intelligemment en musculation ?

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur la relation entre le sport et le cerveau. Vous l’aurez compris, le sport est une solution très efficace pour lutter contre le vieillissement et apporter une bonne dose de bien-être à votre quotidien.

Laisser un commentaire